14 mai 2006

Le 24/03/2006. Journal TSR 12h

Journaliste :
"...Stéphane Lambiel, qui va fêter son vingt et unième anniversaire la semaine prochaine est entré dans l'histoire. ça ne s'est jamais vu. Il est le premier patineur helvétique a être 2 fois champion du monde. il y a un an c'était à Moscou et cette année à Calgary il a réalisé un quasi sans-faute. Récit d'une folle soirée avec Frédérick scola.

"Au bout de lui-même, épuisé, mais heureux. Stéphane Lambiel le sait, il a réalisé une superbe performance réussissant le programme quasiment parfait le jour où il le fallait. Il n'a pas failli malgré la pression et le fait d'être le dernier patineur à s'élancer sur la glace."

Stéphane Lambiel :
"Ben c'est beaucoup plus dûr car on sent que derrière ça bataille et puis ils voulaient vraiment me choper au contour dès que... je pense que si j'avais fait une erreur ils auraient pu en profiter alors il fallait vraiment que je sois à la hauteur de mon titre de l'année dernière et ça je pense c'était très très dûr."


"D'autant plus dûr que Stéphane Lambiel n'avait pas le droit à l'erreur après le passage du français Brian Joubert. Un Brian Joubert décidément retrouvé après deux saisons décevantes."


Brian Joubert :
"Je ne m'attendais pas à avoir un score comme celui-là, mais...Tant mieux. Après le score, la place c'est pas grâve."


"Ce n'est pas grâce, mais quand même, en coulisses, Brian Joubert jette un oeil sur le programme de Stéphane Lambiel, puis finit par partir devant la performance du Suisse. Stéphane Lambiel est tout simplement le plus fort, encore une fois, le voilà double champion du monde."

"Aucun patineur Suisse n'avait réussi à réaliser cet exploit. Stéphane Lambiel a montré qu'il était un grand champion, résistant à la pression d'un Brian Joubert excellent ce soir. Maintenant il va pouvoir se reposer, un repos bien mérité pour le champion du monde."

Stéphane Lambiel:
"Je suis très très content. Très fier de ce deuxième titre. Le premier titre était pour moi une grande surprise. Celui-là c'est une très très belle confirmation et je me sens tellement bien après ce que je viens de faire"


"Et il peut car malgré les apparences, Stéphane Lambiel est bel et bien le plus grand de tous.


Journaliste :
"Remo Sargenti bonjour"
RS:
"Bonjour"

Journaliste:
"Vous nagez dans le bonheur aujourd'hui?"
RS:
"Tout à fait. Un bonheur intense et profond."

Journaliste:
"Alors c'est nuit vous étiez tous devant votre écran à regarder Stéphane qui est aussi votre neveu. Alors qu'est-ce qui se passe entre le moment où il entre sur la glace et puis le moment où ça y est il est champion du monde. Qu'est ce qui se passe dans la tête d'un président de fan's Club?"

RS:
"Alors j'apporterai un petit correctif. D'abord c'est pas mon neveu, c'est Nicolas Lambiel qui est mon collègue du fan's club qui est son oncle.
Alors ce qui se passe en fait c'est dans le cas précis d'hier soir, c'est que malheureusement c'est un petit peu nostalgique car c'était la première fois où on était pas avec lui pour une grande compétition. C'était une nuit assez agitée où personnellement j'ai eu vraiment de la peine à trouver le sommeil."


Journaliste:
"Alors Remo Sargenti merci pour cette première réaction. On vous retrouve dans un instant pour parler encore de cette victoire de Stéphane Lambiel. A tout à l'heure."
"Stéphane qui, on l'a dit, cette nuit, est entré dans l'histoire. On se souvient du petit Valaisan qui a sept ans déjà décide de devenir patineur et champion du monde. Rien ne va l'en empêcher. Il fait à l'époque 1200 kilomètres chaque semaine pour venir s'entraîner à Genêve. ça en dit long sur la force de caractère exceptionnelle de cet athlète. Portrait avec Catherine Sommer"

"Ce sont les premières archives de télévision de Stéphane Lambiel. Sa première sortie chez les élites et déjà il se fait remarquer. Le prodige valaisan n'a pas l'intention de s'arrêter là. On le dit descendant d'une longue lignée de forcenés du travail originaire d'Iserable. Il vient de Saxon, la petite ville Valaisane qui a fait de Stéphane son "Petit Prince" bien avant que le monde du patin ne le sacre roi."

Stéphane Lambiel:

"Dès que j'ai mis mes patins, c'était tout de suite quelquechose qui m'a plu et tout de suite depuis l'âge de sept ans je me ballade dans toutes les patinoires avec beaucoup de plaisir."


"La route du succès international commence par une très belle quatrième place aux championnats d'Europe 2002, mais l'Europe n'est bientôt plus assez grande. Le monde lui tend les bras à Moscou, sur la terre du champion en titre Evegeni Pluchenko qui s'est retiré suite à une blessure. Stéphane n'y croit pas lui-même il devient champion du monde. Il n'a pas encore vingt ans, le monde lui appartient. Esthète perfectionniste, il contrôle tous les aspects de son art. Il dessine ses costumes, crée sa chorégraphie, choisi sa musique... IL vise maintenant les Jeux Olympiques. La consécration du patineur artistique. Et à 20 ans, il s'offre l'argent. L'or n'est plus très loin. "

Journaliste:
"Remo Sargenti on vous retrouve. Alors on l'a vu derrière l'engagement artistique immense, il ya également des enjeux financiers qui sont également impressionnants. Avec ces médailles, Stéphane Lambiel devient ce qu'on appelle "Bankable" c'est à dire qu'il vaut beaucoup d'argent. on sait aujourd'hui qu'entre chaque gala il gagne entre 8000 et 15000 dollars. Est-ce que vous qui le suivez depuis le début, est-ce que ça vous impressionne?"

RS:
"Non ça ne m'impressionne pas. D'abord les chiffres ont été articulés je dois dire que c'est peut-être le cas. Ce que j'ai vécu jusqu'à aujourd'hui c'était en tous les cas nettement inférieur. Mais j'espère vraiment que pour lui aujourd'hui, avec ce double titre mondial, avec cette magnifique médaille olympique effectivement il pourra valoriser ses titres, valoriser ses performances et puis avoir aussi un retour sur investissement pour tous les efforts qu'il a dû faire pendant toute sa carrière pour arriver jusque là. Ce ne serait que justice"

Journaliste:
"avec ce deuxième titre, on connait l'effet Lambiel en Suisse, maintenant avec ce deuxième titre il y'aura l'effet Lambiel sur le marché américain, sur le marché asiatique ça veut dire encore beaucoup d'argent, beaucoup de pression. Quel pourrait être votre conseil pour Stéphane?"

RS:
"oh. Ecoutez, les conseils j'ai pas l'habitude d'en donner beaucoup parce que Stéphane a toujours montré qu'il a fait jusqu'à aujourd'hui les bons choix. Il a toujours pris les bonnes décisions. Moi, simplement ce que je lui dirai c'est que dans le futur, entoure toi, comme tu l'as fait jusqu'à aujourd'hui des bonnes personnes, fait les bons choix, fait attention à tous les opportunistes qui vont venir à partir d'aujourd'hui. Il faut bien trier pour que ce soit toi qui profite et puis pas les autres."

Journaliste:
"Remo Sargenti merci pour cette réaction. Merci beaucoup."

bscap00010bscap0017bscap0027bscap0038bscap0047bscap0055bscap0065bscap0076bscap0086bscap0095bscap0105bscap0114bscap0125bscap0134bscap0144bscap0154bscap0164bscap0173bscap0184bscap0193bscap0202

Posté par Rickyy à 17:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Le 24/03/2006. Journal TSR 12h

    Thank you!

    Merci beaucoup pour cette transcription!

    Posté par Nike, 01 juin 2006 à 17:03 | | Répondre
  • De rien!

    Ravi que ça te plaise!

    Posté par Rick, 01 juin 2006 à 20:43 | | Répondre
Nouveau commentaire